dimanche 3 mars 2013

Chronique littérature : Les Royaumes du Nord, Philip Pullman

Editions Gallimard Jeunesse

Quatrième de couverture

La jeune Lyra, élevée à Oxford au sein du prestigieux Jordan College, dans le monde austère des Érudits, mène entre ces vénérables murs une existence intrépide de sauvageonne, en compagnie de Roger, le marmiton. Depuis quelque temps, une invisible menace semble planer sur le monde connu, une mystérieuse Poussière qui tombe du ciel. Des expéditions sont organisées vers les régions lointaines et inhospitalières du Nord, d'où semble venir le fléau. Existe-t-il un lien entre la Poussière et les nombreuses disparitions d'enfants que leurs ravisseurs semblent conduire vers le Nord, pour leur faire subir, dit-on, d'atroces mutilations ? Quand Roger disparaît à son tour, Lyra n'hésite pas à se lancer sur ses traces, aidée par le peuple des gitans… Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d'un autre monde.

Mon avis

Bien que ce livre, premier tome d'une saga ayant avec le temps grimpé au rang de classique du genre, date déjà de plusieurs année, ce n'est que récemment que j'ai enfin pris le temps de m'y plonger. Rebuté quelques temps par une adaptation cinématographique des plus mauvaises que j'avais fait l'erreur de regarder avant de lire le livre, c'est avec soulagement que j'ai approuvé les dires de bon nombre de fervents lecteurs de Philip Pullman. Ce premier opus de la saga "A la croisée des mondes" offre un univers parallèle riche et fantastique qui, par certains aspects, n'est pas sans rappeler le nôtre.
Malgré un début sans doute trop dense en informations parfois trop techniques et scientifiques, il est aisé de se plonger dans cette histoire finement ficelée. Si l'auteur aborde ici des thèmes risqués pour un livre destiné à la jeunesse - religion, politique, science - il les insère si bien dans son intrigue qu'il les rend accessibles.

Autre point à souligner : les personnages. Une bonne histoire peut bien souvent perdre de sa saveur si les personnages qui la composent manquent de relief. Il m'a rarement été donné de m'y attacher si vite qu'au cours de ma lecture des Royaumes du Nord, qu'il s'agisse de la protagoniste comme des personnages secondaires.

En conclusion, une lecture tardive mais pas moins savoureuse que je compte bien poursuivre avec les deux tomes suivants. 


11 commentaires:

  1. Pour l'avoir lu étant gamine, c'est vrai que je garde le souvenir d'avoir été un peu "perdue" par les informations au début, mais finalement, tu comprends vite que ce n'est pas grave si ça t'échappe, et en quelques pages tu plonges dedans!

    RépondreSupprimer
  2. Héhé, toujours le "read it first" :)
    Cette trilogie est pour moi un gros coup de cœur... Le plus important est de se laisser porter. J'espère que tu apprécieras autant la suite.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, grave erreur que d'avoir vu le livre avant. Mais j'ai réussi à passer outre et le livre est vraiment très bon. Je n'ai lu que le début pour le moment mais la suite me semble très chouette également.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe premier article que je découvre en même temps que le blog :)
    Vivement que tu passes au deuxième et surtout au troisième tome, une des plus belles histoires que j'ai jamais lu!!! :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Milou !

    J'ai déjà entamé le deuxième, sa critique viendra donc assez rapidement !

    RépondreSupprimer
  6. C'est en effet une excellente trilogie, malheureusement massacrée par son adaptation au cinéma (comme pour la plupart des adaptations...).
    Je trouve l'écriture très fluide, et la lecture en devient très agréable.
    En revanche, je n'ai pas eu les soucis dont tu parles à propos du trop plein d'informations du début. Je vais les relire une huitième fois pour voir de quoi il s'agit ! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Quentin Tinquen3 mars 2013 à 18:51

    Je n'ai lu la trilogie qu'il y a quelques années aussi ne pourrai-je pas redonner de détails dessus. Néanmoins, elle a laissé un très bon souvenir : j'avais dévoré la trilogie. Littéralement.

    Ce blog me paraît avoir un bon avenir, je vais le garder dans mes favoris !

    Aurais-tu une page facebook par hasard ?

    RépondreSupprimer
  8. Quentin Tinquen3 mars 2013 à 19:02

    Encore une fois j'ai parlé avant de réfléchir : j'ai trouvé la page facebook ! Je vais suivre ça avec attention, et désolé pour le double commentaire.

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  9. Coucou, déjà félicitation pour l’ouverture de ton site que je suivrais régulièrement :).

    Pour "A la croisée des mondes" il a été mon livre de chevet vers mes 12/13 ans et j'en garde un souvenir magique, j'aime beaucoup les différents mondes dans lesquels Lyra évolue, on s'attache généralement à tous les personnages,bon j'avoue avoir un faible pour Iorek :)(si je me souviens bien de son nom --').
    Avec cette trilogie j'ai appris aussi à détester les gens, j'ai haïs certaines personnes (je veux pas trop spoiler alors je me tais lol).
    La narration dans mes souvenirs reste fluide avec un bon tas de détails mais on aime ou on aime pas, pour moi ça pose le décors, ancre les actions.
    Je me rappelle que les deux derniers tomes sont beaucoup plus sombres, peut être un peu plus adulte, il y un scéne qui ma retourné avec pantalaimon dans le troisième il me semble.. halala que de souvenir.

    En bref c'est un très bon livre, dont l'adaptation au cinéma ma laissé dubitative, mais qui restera un magnifique roman d'enfance pour moi ^^

    RépondreSupprimer
  10. Merci à tous pour vos avis sur cette première chronique ! Vous retrouverez très prochainement celle du deuxième opus !

    Quentin : Pas de problème, merci pour ton intérêt !

    RépondreSupprimer
  11. J'ai également lu ce livre quand j'avais une dizaine d'années, et j'en ai gardé un excellent souvenir ! Après avoir vu le film, je me suis dit que ce n'était pas l'histoire dont je me souvenais... alors j'ai relu la trilogie. Et en fait, il est vrai qu'il y a deux lectures : une plus enfantine (aidée par une écriture fluide) mais assez mature quand même et une lecture plus adulte et philosophique.
    Les suivants sont encore mieux que le premier... C'est un peu comme Harry Potter, l'histoire mûrit avec les personnages.
    Remarque, tu peux voir le côté positif : en étant déçu par le film, tu ne t'attendais pas à ce que le livre soit bon et donc, tu es encore plus épaté par celui-ci ! :)

    RépondreSupprimer