vendredi 9 août 2013

Chronique littérature : Le Labyrinthe, de James Dashner

Pocket Jeunesse


Quatrième de couverture

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan est modifié.
Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...

Mon avis

Lorsque j'ai entendu parler de ce livre à succès, j'ai eu un bon pressentiment. Résultat : j'ai dévoré le roman quasiment d'une traite. Le premier tome de la saga L’Épreuve est un énorme coup de cœur.

James Dashner installe très rapidement l'ambiance de ce lieu sombre et angoissant et nous y transporte avec une facilité déconcertante. Rapidement, je me suis plongé à la fois dans l'histoire et dans le lieu, comme fraîchement débarqué entre les murs du labyrinthe, à la manière du groupe d'adolescents. Si j'ai craint que l'auteur n'aille trop vite en besogne en assaillant le lecteur étranger à son univers du jargon du Bloc - le centre du labyrinthe où résident les personnages - cela a fini par contribuer à m'imprégner de l'atmosphère en à peine quelques pages.

Par ailleurs, c'est à un rythme effréné que s'enchaînent les actions et intrigues qui, tout en apportant de nouvelles pièces au puzzle, amènent de nouvelles interrogations. Du coup, pas le temps de s'ennuyer, et impossible de décrocher. Le tout est très habilement construit pour intriguer tout en évitant de frustrer trop lourdement.

L'ensemble est servi par des personnages consistants. Malgré un profond agacement à l'égard d'une bonne partie d'entre eux au départ, j'ai fini, quasiment sans m'en rendre compte, par m'y attacher. Tous apportent leur pierre à l'édifice avec une personnalité bien marquée qui les rend tous facilement reconnaissables et évitent au lecteur de s'embrouiller l'esprit.

Ces détails contribuent à la construction d'un univers riche et d'une histoire extrêmement bien ficelée dont je suis plus qu'impatient de lire la suite. Car si la plupart des questions posées par ce premier tome trouvent leurs réponses, d'autres demeurent en suspens. Sans parler des nouvelles qui arrivent à la fin.

En conclusion, un moment de lecture tel que je n'en avais plus connu depuis Hunger Games. J'ai été ravi de retrouver cette impatience de rouvrir le livre aussitôt fermé, les pages qui se tournent de plus en plus rapidement au fil de la lecture, et les ongles rongés au cours de scènes de combats parfaitement menées, dynamiques, et assez bien décrites pour donner l'impression au lecteur d'y prendre part !



3 commentaires:

  1. Eh bien ! On sent l’enthousiasme d'ici ! Moi qui me demandais quel serait mon prochain achat, je pense que je vais me laisser tenter. :)

    RépondreSupprimer
  2. Le film est prévu pour le 15 Octobre 2014 et non 12 Février 2014 :)

    RépondreSupprimer