jeudi 12 septembre 2013

Chronique littérature : Walking Dead - L'ascension du gouverneur, de Jay Bonansinga et Robert Kirkman


Le Livre de Poche


Quatrième de couverture

Dans le monde de The Walking Dead, envahi par les morts-vivants où quelques-uns tentent de survivre, il n'y a pas plus redoutable que le Gouverneur. Ce tyran sanguinaire qui dirige la ville retranchée de Woodbury a son propre sens de la justice. Il organise des combats de prisonniers contre des zombies dans une arène pour divertir les habitants, il tronçonne les extrémités de ceux qui le contrarient...
Dans L'Ascension du Gouverneur, le lecteur découvre pour la première fois comment et pourquoi Philip Blake est ce qu'il est, ce qui l'a conduit à devenir le Gouverneur.


Mon avis

Avant de m'étendre sur ce que j'en ai pensé, il est nécessaire, je pense, de faire un retour sur mon amour pour les zombies... car ce dernier est complètement inexistant.
Les zombies incarnent ma plus grande phobie. Impossible de ne pas pousser un hurlement aigüe de femelle lorsque l'un d'entre eux apparait soudain dans mon téléviseur sans prévenir. Impossible pour moi, donc, de me lancer dans cette série que l'on m'a conseillé des centaines de fois. Je m'intéresse aux zombies pour une seule raison : comprendre comment lutter contre ces créatures de l'enfer le jour où une invasion nous menacera tous.

Le roman était donc la solution pour moi. J'ai commencé ce livre sans rien connaitre de la série, avec une petite appréhension. Et je dois dire que... j'ai été plus qu'agréablement surprise. Je n'ai pas pu reposer le bouquin, même lorsque les descriptions peu ragoûtantes des zombies en train de prendre un goûter me faisaient frissonner et grimacer.

Je ne peux m'étendre sur l'intrigue pour ne pas gâcher les surprises, mais en tout cas ce roman est parfait pour les novices de l'univers de Walking Dead comme moi. Plus encore : il développe une partie de l'histoire du gouverneur si intéressante que je pense qu'un fan de la série ne devrait pas passer à côté ! Les personnages sont tous attachants d'une manière différente, même lorsqu'ils sombrent parfois du côté obscur de la force - mais qui ne le ferait pas face à une invasion zombie, hein ? Et c'est bien ça le plus intriguant : même avec ce petit côté malsain, Walking Dead reste addictif.

Honnêtement, même si les zombies m'effraient, la façon dont on développe les personnages et l'histoire dans Walking Dead a quelque chose de fascinant. Dans un monde où l'on est obligé de tuer pour survivre, on finit par se demander ce que nous ferions dans pareille situation.
En bref, je ne peux que conseiller chaudement ce roman que vous allez dévorer aussi rapidement que le ferait un zombie tombant sur un enfant bien frais.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire